top of page

Que se passe t'il avec les eaux usées de ma maison et de mon commerce ?

Le fonctionnement d'une usine de traitement des eaux usées au Québec, comme dans la plupart des endroits, implique plusieurs étapes visant à purifier l'eau avant de la rejeter dans l'environnement ou de la réutiliser pour d'autres applications. Voici un aperçu du processus typique :

1. Prétraitement

  • Dégrillage : élimination des déchets solides de grande taille comme les branches, les feuilles, ou les déchets domestiques qui peuvent être présents dans l'eau.

  • Dessablage et déshuilage : séparation du sable, des graviers et des huiles qui peuvent s'accumuler dans l'eau.

2. Traitement primaire

  • Décantation primaire : l'eau est acheminée vers de grands bassins de décantation où la gravité sépare les particules solides suspendues (boues) qui se déposent au fond.

3. Traitement secondaire

  • Traitement biologique : l'eau passe par des bassins d'aération où des micro-organismes consomment la matière organique dissoute. Il existe différentes méthodes comme les bassins d'activation ou les lits bactériens.

  • Décantation secondaire : après le traitement biologique, l'eau est de nouveau décantée pour séparer les boues activées des eaux épurées.

4. Traitement tertiaire (si nécessaire)

  • Ce traitement complémentaire vise à affiner la qualité de l'eau selon les besoins et peut inclure la filtration, la désinfection (par exemple, avec du chlore ou des UV), et l'élimination de nutriments comme l'azote et le phosphore.

Rejet et valorisation des déchets

  • Eaux traitées : Une fois traitée, l'eau est généralement rejetée dans un cours d'eau local (fleuve, rivière, lac) où elle se dilue et poursuit son cycle naturel. Les critères de rejet sont strictement réglementés pour protéger l'environnement et la santé publique.

  • Boues d'épuration : Les boues récupérées lors du traitement primaire et secondaire sont souvent traitées par digestion anaérobie, compostage ou déshydratation. Elles peuvent ensuite être utilisées comme amendements agricoles, valorisées énergétiquement ou, dans certains cas, envoyées à l'enfouissement.

Le processus exact et la technologie employée peuvent varier d'une usine à l'autre en fonction de la taille de l'installation, des réglementations locales, de la qualité de l'eau d'entrée, et des objectifs spécifiques de qualité de l'eau traitée. Au Québec, comme ailleurs, la gestion de l'eau est un enjeu majeur pour la protection de l'environnement et la santé publique, nécessitant des investissements continus dans les technologies de traitement et les infrastructures.



6 vues0 commentaire

Comments


bottom of page